Kids

Trousse de maternité pour maman et bébé : mes indispensables green !

Après pas mal de péripéties (racontées ici) il y’a 3 ans presque jour pour jour naissait ma fille. D’ici quelques jours, elle sera grande soeur. C’est fou comme le temps est passé vite. Je le confesse ce second bébé n’a pas du tout reçu la même attention que le premier. Preuve en est je ne vous en parle que maintenant.
Pourquoi ? C’est simple. J’ai placé mes priorités ailleurs.

Mon job a pris une place capitale. J’ai trouvé l’associée de mes rêves. Nous nous sommes dits oui pour un long moment … Du moins je l’espère. Notre agence de communication C PAS DE LA COM rencontre un succès grandissant. Les clients nous recommandent et nous avons beaucoup de projets dans le viseur.

Par ailleurs, s’occuper d’un autre enfant avec qui j’ai pris soin de tisser des liens très étroits en pratiquant le maternage proximal a été et reste éprouvant.

Enfin dans ce tourbillon de la vie, il faut s’occuper de soi, passer des moments amoureux avec son homme, jouir de ses amis, faire du sport etc …

Alors, voyez-vous avec tout cela je ne me souvenais pas tous les jours que bébé numéro  2 était bien là … accroché à mes entrailles. D’ailleurs à J-16, on a toujours pas trouvé de prénom. Yolo !!!

Cela dit, le corps humain est plutôt bien fait. Lorsque je suis rentrée dans mon 7ème mois de grossesse, il m’a lâché. Crevée, j’avais des contractions fortes et un col mur prêt à libérer-délivrer bébé n•2.

Ma sage-femme n’a même pas tergiversé. Elle m’a dit stop. « Vous arrêtez tout au risque d’en faire un préma. Plus de long trajet en métro pour aller au bureau (Ok. Mode télétravail activé), plus de portage de votre  fille (dur), plus de rangement dans l’appartement (Trop cool. Coucou Helpling), … ».

Cette mise en garde m’a sauvée. J’ai écouté mon corps. Pour ma première grossesse, je faisais du sport. Jusque tard je m’activais. Cette fois-ci, j’ai tenté à 3 mois de faire une séance de yoga de 10 minutes à la maison, j’étais tellement épuisée que j’ai vite lâché l’idée. Du coup, sans activité, je suis devenue une chose étrange ankylosée dans un corps que je ne contrôlais plus.  Je marchais comme un canard et respirais comme un hippopotame. En m’arrêtant, j’ai repris plus ou moins le contrôle. Et j’ai surtout pu me rapprocher de cet enfant.  Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce bébé a des choses à me raconter. C’est simple. J’ai le droit à la formule complète :  coups de tête, coups de pieds et balayette every day  !

Lorsque nous n’échangeons pas, (hum) j’essaie entre quelques coups de fil d’avancer sur les choses à prévoir pour qu’il ne soit pas  trop mal accueilli dans sa nouvelle maison. Et miracle j’ai réussi à tout planifier… 2 semaines avant son welcome home.

La première fois, bien que mes pensées n’étaient réservées qu’à ma fille qui allait naitre, à 3 semaines de l’accouchement  je n’avais pas fait ma valise. Je ne savais pas quoi prendre. Des listes ?  Ha ça, j’en avais des listes mais j’étais perdu. Je ne voulais pas trop pendre et je ne voulais pas manquer non plus. Et puis, je ne savais même pas ce qu’était du liniment … Pfff .. tout était compliqué. Du coup, cette fois-ci, après 3 ans de poupounage, j’ai  une idée bien précise de ce que je veux et de ce que je ne veux pas, de ce que je mets dans ma valise et des choses absolument interdites même si la plupart des sites, blogs et médecins les recommandent.

Ce dont je suis certaine, c’est que je n’utiliserai aucun produit offert par la maternité. Lorsque j’ai rencontré ma sage femme à l’hôpital pour la première fois, après notre entretien, elle m’a remis une valise bourrée de publicités et d’échantillons. Je l’ai ouvert par curiosité. Il y’avait une montage d’échantillons et de bons de réductions pour tester des marques aussi connues comme  pampers, Nestlé, Nivea, Mixa, Dove, Lactel, Mont Roucous, HiPP, Candia, Prim’age, Lotus, Huggies, Disney, Blédina, Evian … Bien évidement, il n’y a aucune petite marque et rien d’éthique par exemple. Je l’avoue, j’ai du mal avec ce procédé. C’est comme quand tu vas chez le médecin ou le dentiste … Il y’en a toujours un qui essaie de te vendre une marque plutôt qu’une autre. Le marketing médical et pharmaceutique ne devrait pas avoir à mettre un pieds dans les maternités. C’est juste aberrant !

Bref. Voici ma liste de produits. Elle n’est pas trop fourni parce que si vous me suivez, vous savez que je suis plutôt une adepte de la slow conso pour pleins de raisons dont celle-ci et aussi parce que je ne veux pas me charger comme un petit mulet. Je liste donc ici mes essentiels.

Un masque de nuit et des boules Quies : Je suis restée 10 jours à l’hôpital pour ma première grossesse et je me souviens encore des bruits et lumières des machines, du va-et-vient dans les couloirs … En sommes, cette fois-ci je veux dormir !

Un brumisateur … sait-on jamais … il se peut qu’une vague de chaleur envahit la salle de travail ( Au secours ! Je ne veux pas y aller… Ça c’est une autre histoire) ou ma chambre.

– Je compte allaiter à nouveau. La première fois, j’avais vraiment très mal. Pour me soulager j’avais demandé à ce qu’on m’achète une crème à la hâte. Cette fois-ci, je prévois la panoplie anti-douleur. Huile  de  soin pour préparer et apaiser les mamelons+ un baume allaitement à la lanoline + un coussin d’allaitement = Fingers in the nose les premières tétées ( ha ha je me donne du courage)

– Des serviettes hygiéniques  à la pelle … moins toxiques que celles proposées à la maternité.

– De lhuile de coco qui me servira de démaquillage, de base de maquillage, de crème pour le corps et les cheveux, d’hydratant pour les mains et les pieds et même d’huile de massage pour le corps. Vraiment c’est mon indispensable. J’en parle d’ailleurs ici.

Un déo et petit parfum. Je les ai préparé moi même avec les parfums qui m’apaisent et que j’adore. Mes recettes sont ici.

Un petit savon bio sans odeur, sans parfum. Je ne supporte pas les odeurs même au 9ème mois … avec la chute d’hormones, je veux avoir le moins de stress à gérer du côté olfactif.

Une brosse (ou un peigne) à cheveux et un petit pagne en wax. Je n’ai pas eu envie de réaliser une coiffure protectrice à base de tresses pour cette fois. Aussi je compte bien me prendre quelques instants pour me coiffer le matin avant l’arrivée des invités, du personnel. Et si je n’ai pas le temps … un joli foulard / pagne attaché dans les cheveux fera l’affaire. Je n’ai pas prévu d’être moche. Il en va de ma santé mentale !

– Ma trousse de maquillage où je glisse tout ce dont j’aurais besoin pour me sentir belle et bien.

 

Quant à la tousse de toilette de bébé n•2, elle est encore plus minimaliste.

Des couches bio. A la maternité on offre des pampers avec un système qui te permet de savoir si la couche est souillée sans avoir à regarder dedans. Waouh ingénieux … mais non merci.

Du liniment. Je l’avoue j’en mets partout. Siège, cheveux, corps … Ha ha ha ! L’enfant brille tellement après cela que tu pourrais l’appeler Bijou.

De l’huile d’amande douce pour lui faire des petits massages. J’adore ces moments. Je les trouve magiques.

–  – Du sérum physiologique pour nettoyer les yeux et le nez, un produit désinfectant (Biseptine) et un produit antiseptique à visée asséchante (type Eosine aqueuse) pour les soins du cordon et des compresses

Pas de savon. Que ce soit liquide ou non. J’en ai pas utilisé pendant longtemps sur ma première fille. Cela agresse trop la peau.

Une tétine … En espérant que je ne craquerais pas à lui mettre tous les 3 secondes dans la bouche. Mon aînée ne l’a pas adoptée. Ouf !

Une petite brosse à cheveux pour lui réaliser la coupe du dimanche avec la raie sur le côté.

La plupart des produits ont été acheté sur Greenweez, Bébé au naturel et Aroma-zone.

Vous aimerez peut-être...

2 Commentaires

  • Répondre
    D.
    5 septembre 2017 à 10:21

    Ah comme je suis d’accord avec toi pour le marketing et la maternité ! D’ailleurs je me souviens qu’on m’avait presque houspillée car mes couches bio n’avaient pas le marqueur de pipi. Je me suis entendu dire que c’etait dangereux car on ne pouvait pas savoir si bb moullait bien sa couche.
    I was like hummmm…On fera avec je ne veux pas vos pampers merci.

    Je te souhaite un bel accouchement

  • Répondre
    Salomé P
    14 septembre 2017 à 09:11

    Hello,
    Merci pour ces idées. Je suis comme toi la première fois. J’ai plein de liste mais je ne sais pas quoi prendre. T’as peut-être pas tort. Le moins est le mieux. J’espère que tout se passera bien pour toi. Salomé

Ecrire un commentaire