Beauté

Mes 8 indispensables pour un vanity de vacances parfait.

Au début du mois, L’UFC-Que Choisir a largué une bombe dans l’univers de la conso: une liste de plus de 1 000 cosmétiques composés de substances toxiques.  L’association a recensé 12 composés dits préoccupants ( entendons par là : perturbateurs endocriniens, allergisants, irritants, etc…) et pointe du doigt 23 produits toujours vendus sur le marché bien qu’incorporant dans leurs formules des substances rigoureusement interdites.

Certaines amies m’ont alors questionnées. Un peu pris de panique en s’apercevant qu’elles utilisaient des produits de cette liste, elles souhaitaient notamment connaître ma routine quotidienne de soins du visage et du corps. Elles ont été déçu. Je n’ai pas de routine. J’utilise l’huile de coco pour tout. 

Toutefois, je ne suis pas une ayatollah du very less is better. Pour preuve, j’emmène au moins huit produits cosmétiques et accessoires dans mon vanity pour les vacances. Les voici.

  • De l’huile de carapate :

Fabriquée de manière artisanale, l’huile de Carapate est une huile épaisse et sombre très répandue aux Antilles. Chaque famille a sa propre recette de fabrication qu’elle garde jalousement, mais toutes s’entendent à l’utiliser quotidiennement aussi bien pour leur cheveux que pour leurs peaux. L’huile de carapate favorise la pousse de cheveux et leur redonne brillance et souplesse. Elle nourrit, répare, protège, et fortifie le cuir chevelu. Riche en acide gras, elle est particulièrement recommandée pour les cheveux crépus et extrêmement secs. Elle est généralement utilisée en bain d’huile la veille du shampoing, sa texture grasse facilite le mélange avec d’autres huiles végétales.

En vacances, je l’utilise sur mes cheveux après un bain de mer.

—> A shopper chez kreole essence.

  • De l’huile d’aloe vera

L’huile d’aloe vera est connue depuis bien des siècles. Comme sa cousine l’huile de coco, elle est utilisée dans beaucoup de cas : massage, traitement de piqûres anti-moustique, soulagement des coups de soleil, etc … Indispensable dans sa valise de vacances !
Quant à moi, j’ai découvert l’huile d’aloe vera dans une box Mysekit. Un petit flacon de la marque Planters accompagnait le vanity spécial Mamans qui déchirent. Je ne m’en suis plus jamais séparée en raison de sa composition et de son incroyable odeur qui me rappelle les nuits d’été de l’île de Ré.
A se procurer sur planters

  • Lotion cheveux et crème de Loren Kadi

J’ai connu la marque Loren Kadi sur un salon bien-être il y a 6/7 ans. Sa créatrice, Laurence est une femme lumineuse. Elle est tombée dans la médecine ayurvédique très tôt bien avant que cela ne soit à la mode. Depuis plus de 20 ans maintenant, elle crée, échange et travaille avec des artisans indiens et indonésiens,utilisant des techniques ancestrales et des matières authentiques pour réaliser ses cosmétiques. Ses relations avec ses fournisseurs sont basées sur l’échange et la collaboration dans la durée. Ses cosmétiques sont doux pour la peau et le cheveu, sans huiles minérales, sans substances animales autre que le miel et le lait de chèvre et sont réalisés à partir de plantes cultivées de manière raisonnée.

Je n’oublie donc jamais de glisser sa potion magique pour les cheveux faite à base de plusieures huiles et sa crème solaire à l’huile d’amande. Je suis certaine ainsi de ne pas être déçue.
—> À commander sur lorenkadi.fr

  • Un déodorant fait maison

Je ne reviens pas sur les trop nombreuses raisons qui font que je n’utilise plus de deodorant classique. Vous avez une note complète ici. Dans mon vanity pour les vacances, j’emporte nécessaire mon déo home made. Il ne dure certe pas toute la journée par grande chaleur mais il suffit de l’avoir dans son sac pour une petite retourche lorsque cela est nécessaire.

Dingue des agrumes, mon déo fait maison est à base de citron/bergamote. Ma recette complète est trouvable à cet endroit.

  • Une eau detox pour le visage et un petit pot de fouetté de karité

Valerie d’Huiles et Senteurs réalise ses cosmétiques au gré des ses envies loin de diktat de la consommation. Son truc à elle, c’est de faire plaisir à sa cliente. Très à l’écoute elle est capable de réaliser un soin unique faite à base de ce que vous souhaitez. Je n’ai pas encore testé le 100% sur mesure mais les premiers retours ont l’air canon !

Sur son e-shop il y’a peu de produits mais l’offre est suffisante pour moi. Je n’oublie jamais de prendre son eau detox et son petit pot de double fouetté de karité.

Bien meilleur lorsqu’il a passé une nuit au frigo, l’eau detox à la rose est ultra rafraîchissante par de fortes chaleurs. Quant à son double fouetté de karité je l’adore !

Ce qui est extra avec le chantilly de karité, c’est qu’il peut être utilisé un peu pour tout.
– En masque pre-poo à laisser poser au moins 2 heures avant de réaliser son shampoing
– En soin après shampoing. Une noisette suffit pour redonner brillance aux cheveux
– Pour faire naitre de belles boucles aux cheveux de bébé qui n’aime pas la brosse
– Pour réparer des cheveux restés trop longtemps au soleil ou abimés par le sel de la mer
– Pour s’hydrater à la plage avant, pendant et après une séance de bronzette
– Pour se parfumer le corps tel un lait crème corporel
– Pour prendre soin des fesses de bébé
– Pour … ce que vous voulez en fait. Il est aussi multiple que vos choix d’utilisations.

  • Une paire d’espadrille Tinas

Tinas pour  « This Is Not A Shoe » (ce n’est pas une chaussure ») est la dernière création de l’entrepreneur Willem Germany. Imaginées En Martinique et produites à Mauléon – Pays Basque, les espadrilles Tinas ont ce petit quelque chose qui les rendent sexy à souhait. Je possède plusieurs paires et aucune ne se ressemble. Habillées de wax ou de tissus traditionnels des Antilles, les Tinas se portent d’été en été. Fini la conso rapide. On ne jette plus sa paire d’espadrilles après l’été. On la recycle pour le suivant. Réalisées en fibre de bananier, elles s’entretiennent facilement.

Le seul petit bémol, c’est qu’il est rare de s’en procurer. Impossible de s’en acheter sur internet et il n’existe pas de magasins.  Elles sont trouvables uniquement dans des pop up store éphémères. D’ailleurs cela tombe bien, depuis hier jusqu’au 9 juillet prochain, une collection capsule est disponible au 18 rue Charlot 75003 Paris.

Plus d’info ici 

 

Vous aimerez peut-être...

1 Commentaire

Ecrire un commentaire